La sorcière et les étoiles

Guillaume Lagger : harmonica
Nicolas Silvestrini : guitare
Cyril Bondi : batterie
Jonas : voix

enregistré du 3 au 18 septembre 2005 chez Gilbert à Lucinges et du 31 mars au 2 avril 2006 au studio Rhythm’design

prise de son et mixage : Ianeq
mastering : Renaud Millet-Lacombe.
conception pochette : Isamu Krieger

sortie : novembre 2006

Ce disque témoigne d’une belle période de L’ironie du son (de 2004 à 2008), en version quartet harmonica-guitare-batterie-rap. La voix rappée ou slammée de Jonas se pose avec parcimonie sur une instrumentation profonde et électrique, au service d’une histoire de sorcière en quête d’étoiles disparues.

"Jonas, auteur cette année d’un splendide "Bagages" en solo, rappe avec la même agilité pacifique. Mais L’ironie du son, ce sont d’abord des atmosphères subtilement instrumentales, teintées de jazz, de blues, de psychédélisme, capables de s’emballer dans un groove "jungle" ou un chorus "prog" fiévreux."
(Roderic Mounir, Le Courrier, 14/12/06)

"Un disque "concept", comme on disait autrefois, décliné en douze plages délicates, des histoires sans fin, des bribes de contes. Le thème principal, ce sont les rêves."
(Fabrice Gottraux, Tribune de Genève, 01/02/07)

JPG - 33.9 ko

JPG - 31.7 ko

JPG - 37.9 ko

JPG - 22.4 ko

JPG - 28 ko

JPG - 28.9 ko

JPG - 55.2 ko

JPG - 30.7 ko

X. Ripolles 2005


Guillaume Lagger : harmonica
Nicolas Silvestrini : guitar
Cyril Bondi : drums
Jonas : voice

recorded from 3 to 18 september 2005 at Gilbert in Lucinges (France) and from 31 march to 2 april 2006 at Rhythm’design studio (Switzerland)

recording and mix : Ianeq
mastering : Renaud Millet-Lacombe
artwork : Isamu Krieger

release : november 2006

This disc shows a nice period of L’ironie du son (2004 to 2008), in a harmonica-guitar-drums-rap quartet version. The rapping or slamming voice of Jonas arises sparingly on a deep and electric instrumentation, serving a story of a witch in search of missing stars.


haut de page